Archives pour l'étiquette developpement personnel

Miroir

Voir le monde extérieur, les personnes que l’on y rencontre et les évènements qui s’y produisent comme notre propre reflet a complètement changé ma façon d’interagir avec lui. Depuis plus de 10 ans, j’apprends à observer le monde comme un miroir reflétant certaines facettes de ma personne, et de mon fonctionnement. Le premier à avoir réellement éveillé chez moi cette façon de voir les choses a été Christophe Allain, à travers différentes émissions radio que j’ai écouté un bon nombre de fois, grand merci à lui.

Comment ça marche ?

Sur le plan physique : dans ma pratique du Tai Chi, avec le temps, la qualité d’écoute (Ting) permettant de ressentir de plus en plus finement et subtilement les tensions du corps s’est beaucoup développée. A chaque fois que je mets en lumière des zones de mon corps, et des zones de tension, je peux la percevoir chez l’autre par un simple contact (et même sans le contact parfois). Je me suis rendu compte qu’à chaque fois que je percevais une tension chez l’autre, j’avais besoin de détendre cette même zone chez moi. Par exemple lorsque je sens une tension à l’épaule de mon partenaire, je regarde chez moi et détend la même zone. Dans le Tai Chi ça se manifeste par un possibilité de pousser mon partenaire sans effort (si lui ne détend pas cette zone). Ce processus change profondément la relation à l’autre qui est alors une aide énorme pour sentir des zones de tension qui n’étaient pas forcément visibles chez moi. C’est physique  et donc très concret, car vérifiable.

Sur le plan psycho-émotionnel : je me suis alors rendu compte que le même principe était aussi applicable sur les plans émotionnels et psychiques. Lorsque je vois quelque chose qui me dérange, et me gène chez l’autre, plutôt que de m’opposer à lui, de partir au combat, et de rejeter la faute sur lui, je me demande ce que ça touche chez moi. Une chose est sûre, après 10 ans à pratiquer au quotidien (c’est à dire à tourner mon regard vers moi-même face à ce que me renvoi l’autre), même si j’ai parfois mis du temps à voir ce que ça touchait, j’ai toujours finit par trouver le reflet que la personne ou la situation représentait. Et à chaque fois que j’ai pu intégrer et accepter cette part chez moi, la personne soit sortait de mon champ de fréquentations, soit elle ne me dérangeait plus.

Quelques exemples :

⚫️ Une personne dans mes contacts Facebook faisait la moral avec un post disant au “gens“ d’arrêter de dire au autres ce qu’ils devaient faire. Toute une tirade en expliquant que chacun peut penser ce qu’il veut, et qu’il ne faut pas dire au autres quoi faire… Mais n’était-il pas justement en train de faire la même chose en disant aux autres ce qu’il devaient faire?

⚫️ Toujours sur Facebook une personne dans un groupe de Tai Chi reprochait aux autres de tout le temps critiquer les autres pratiquants… Alors que, précisait-il, quand on voit le niveau des pratiquants de Tai Chi en France, qui est très mauvais…. Alors… que fait-il donc en disant que le niveau des pratiquants en France est mauvais???

⚫️ TOUS les reproches que j’ai pu faire et fais encore à mon épouse, si je suis sincère, concernent un sujet ou je vois que je fais la même chose (parfois différemment, parfois dans un autre contexte mais c’est au fond le même fonctionnement).

Je m’arrête la pour les exemple. Chacun voit chez l’autre… une part de lui même qu’il ne veut pas voir. Si avec l’introspection je ne peux pas voir quelque chose chez moi, je le vois chez l’autre. Soit j’accepte de voir le reflet, soit je continuerai à rencontrer ces situations aussi longtemps que je refuserai de voir cette part chez moi. Tout est en résonance et il suffit de regarder les évènements de plus prêt pour vite le constater. Évidemment, le miroir fonctionne aussi dans ce qu’on aime. Ce que j’aime chez quelqu’un, ce que je trouve beau chez lui, je l’ai chez moi aussi, quelque part…

J’avais mis ce post un jour sur Facebook pour résumer le sujet :

“Quand on arrête de trouver les autres cons, débiles, méchants, et tout ce qu’on veut, et qu’on commence un peu à regarder le con, le débile, le méchant qu’on est (et tout ce qu’on veut) y’a peut-être une chance que ça bouge un peu…

Ou alors, pour être plus clair, quand j’accepte que tous les cons que je vois, c’est ma propre connerie…. et je ne parle pas de vouloir tuer les cons, ni ma connerie, mais de la voir et de l’accepter, et d’accepter qu’on (con) la voit (ma connerie)“


————–

Le sujet du miroir est le thème du 3ème atelier du Cycle 9. C’est un outil de base, avec l’atelier Yin/Yang et présence à Soi, pour tous les autres ateliers.

————–


“Considérer le monde comme réel et son Soi comme irréel, c’est l’ignorance, la cause de la souffrance. Connaître le Soi comme la seule Réalité et tout le reste comme temporel et transitoire, c’est la Liberté, la Paix et la Joie. Tout cela est très simple. Au lieu de voir les choses comme vous les imaginez, apprenez à les voir telles qu’elles sont. Quand vous pourrez voir chaque chose telle qu’elle est, vous vous verrez également tel que vous êtes. C’est comme de nettoyer un miroir. Ce même miroir qui vous montre le monde tel qu’il est vous montrera aussi votre propre visage. La pensée « Je suis » est le chiffon à polir. Utilisez-la.“
Nisargadatta Maharaj